Simulation Finaprêts

Selon les récents chiffres, le marché Français des prêts à la consommation a poursuivi son embellie en 2015, avec une hausse de l’activité de 5,9 %, après le rebond amorcé en 2014.

Actualité Finance

Le prêt à la consommation poursuit son redressement

Après 3 années dans le rouge, le marché du crédit à la consommation avait retrouvé des couleurs en 2014, ce type de crédit avait vu sa production progresser de 1,2 %.

L’année dernière, la hausse s’est poursuivie. Selon les récents chiffres publiés par l’association des sociétés financières (ASF), l’activité a progressé de 5,9 % en 2015 par rapport à l’année précédente.

Sur un an, le montant total des financements à la consommation accordé aux particuliers a atteint 36,5 milliards d’euros. Même si cette production reste inférieure de près de 19 % au pic enregistré en 2007, les professionnels estiment que l’augmentation reste notable

Augmentation du prêt personnel et baisse du crédit renouvelable

L’année dernière, la hausse du crédit à la consommation a été en grande partie favorisée par les financements de véhicules, notamment les opérations de location avec option d’achat (LOA) qui sont de plus en plus sollicitées par les Français.

En 2015, la progression du nombre d’immatriculation reflète l’embellie de ce secteur, où les chiffres montrent une hausse de 46,7 % par rapport à 2014.

Pour les prêts personnels, c’est-à-dire des financements non affectés à l’achat d’un bien ou d’un service, la production a progressé de 6,4 % sur un an.

En revanche, la production des prêts renouvelables a reculé de 3,5 %. A savoir que depuis 2009, les performances de ce marché n’ont pas cessé de baisser, notamment à cause du durcissement de la réglementation qui encadre le prêt à la consommation.

A savoir que dans la lutte contre le surendettement, la législation est régulièrement améliorée afin de renforcer la protection des consommateurs. Cela a un impact réel sur le prêt renouvelable.